Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

LGV au sud de Bordeaux : les opposants de Gironde veulent rallier les 2 340 communes soumises à « la taxe inique »

2 mars 2024- Sud Ouest

NdlR TGV EN Albret : sur le même sujet  :

Le Figaro : LGV Bordeaux-Toulouse : les opposants appellent les 2340 communes soumises à «l’impôt TGV» à les rejoindre

Orange Actu : https://actu.orange.fr/france/lgv-bordeaux-toulouse-contre-l-impot-tgv-des-elus-en-colere-appellent-a-la-mobilisation-magic-CNT000002cGvbs.html

LGV au sud de Bordeaux : les opposants de Gironde veulent rallier les 2 340 communes soumises à « la taxe inique »

Le Groupe de Saint-Médard-d’Eyrans est à l’initiative de cette action.© Crédit photo : Groupe de Saint-Médard-d’Eyrans.

Huit parlementaires de Gironde, des élus locaux et des associations opposés au Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest invitent les communes à se mobiliser contre la taxe spéciale à laquelle leurs administrés sont désormais assujettis pour financer la LGV

Le Groupe de Saint-Médard-d’Eyrans vient de signer sa première action. Constitué de huit parlementaires de Gironde (1), d’élus locaux et d’associations,tous déjà engagés contre la LGV au sud de Bordeaux, ce nouveau groupe a envoyé un courrier aux 2 340 communes dont les administrés et les entreprises sont soumis àla taxe spéciale d’équipement (TSE).

La lettre dénonce « l’injustice que représente pour la grande majorité des personnes assujetties à cette taxe : un impôt TGV pour les trains qu’ils n’utiliseront pas ». Sans appeler à la désobéissance fiscale, le Groupe de Saint-Médard-d’Eyrans demande aux élus de se mobiliser contre « cette taxe inique » en rejoignant les élus de Gironde, « ou en créant des collectifs similaires dans leurs départements ».

Quarante ans

Lire la suite : LGV au sud de Bordeaux : les opposants de Gironde veulent rallier les 2 340 communes soumises à « la taxe inique »

 

Communiqué de presse : « Première » réussie pour le collectif réolais LGV Desrailha

24 février 2024 - InfoLibertaire.net

alt

Ce vendredi 16 février à La Réole, le nouveau collectifLGVDesrailha a marqué sa première apparition publique contre le projet deLGVdu Sud-Ouest en rassemblant plus de 300 personnes dans un élan festif et militant.

Lire la suite : Communiqué de presse : « Première » réussie pour le collectif réolais LGV Desrailha

 

LGV Bordeaux-Toulouse. "Le paysage sera mort à jamais" : des riverains "effondrés" par les travaux de la future ligne

23 février 2024 - FR3 Aquitaine

À Bourdelles, en Gironde, 123 hectares de terrains agricoles devraient être transformés en gravières.

À Bourdelles, en Gironde, 123 hectares de terrains agricoles devraient être transformés en gravières.© Vivien Roussel France 3 Aquitaine

Inquiétude pour la nature, terres agricoles transformées en gravières... le projet de ligne à grande vitesse, censé relier Toulouse à Bordeaux, continue de cristalliser les tensions. Près de La Réole, en Gironde, les opposants dénoncent un projet "aberrant".

"Une fois qu'il y aura ces pylônes, le paysage sera mort à jamais."Dans la voix d'Alain Chadoutaud, un soupçon de nostalgie. De la peur, surtout, de voir les forêts qu'il arpente depuis plus de 25 ans, se transformer pour changer radicalement de visage.La future LGV, reliant Bordeaux à Toulouse, est censée passer à une centaine de mètres des sentiers de Balizac, en Gironde. Inconcevable pour cet amoureux de la nature, qui qualifie le projet"d'aberration environnementale".

Lire la suite : LGV Bordeaux-Toulouse. "Le paysage sera mort à jamais" : des riverains "effondrés" par les travaux de la future ligne

   

LE PARADOXE ÉCOLOGIQUE DES GRANDS PROJETS FERROVIAIRES

21 février 2024 -LVSL par UGO Thomas

 

NDLR Tgv en Albret : Un long résumé de projets LGV..........

Grands projets ferroviaires - Le Vent Se Lève

Le 27 août dernier, un spectaculaire éboulement dans la vallée de la Maurienne a entraîné la fermeture de la ligne ferroviaire reliant Paris à Milan. Cet incident intervient au cœur des débats entourant la construction du tunnel Lyon-Turin, mettant en lumière les défis auxquels sont confrontés les projets ferroviaires d’envergure dans le contexte de la transition écologique.

Le réseau ferroviaire français connaît depuis plusieurs décennies une phase de déclin. Entre 1980 et 2021, le réseau exploité est passé de 34 362 à 27 057 kilomètres soit une diminution de plus de 21%. Dans ce contexte, l’expansion du réseau repose principalement sur la construction de lignes à grande vitesse qui représentent aujourd’hui 8% du réseau ferré. Les dernières lignes mises en service sont les projets Ligne Nouvelle Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL, Le Mans – Rennes) Sud Europe Atlantique (SEA, Tours – Bordeaux) en 2017, et le contournement Nîmes Montpellier en 2019. Cette tendance est toutefois remise en cause par l’abandon ou la modification des projets de grande vitesse sur fond de contestation des grands projets.

L’AVENIR INCERTAIN DU RÉSEAU FERROVIAIRE FRANÇAIS

Lire la suite : LE PARADOXE ÉCOLOGIQUE DES GRANDS PROJETS FERROVIAIRES

 

LGV au Sud de Bordeaux : un réquisitoire sévère contre « le projet mortifère »

20 février 2024- Sud Ouest

LGV au Sud de Bordeaux : un réquisitoire sévère contre « le projet mortifère »

Entre 300 et 400 personnes ont participé à la manifestation organisée par le collectif LGV Desrailha.© Crédit photo : Jérôme Jamet

À La Réole, le nouveau collectif LGV Desrailha a rassemblé près de 400 personnes et une vingtaine de collectifs opposés au Grand Projet ferroviaire du Sud Ouest (GPSO). En attendant l’arrivée des bulldozers, la mobilisation se renforce
 

Les images aériennes d’un film promotionnel du chantier de la LGV Bordeaux-Tourprojetées vendredi 16 février à La Réole, en Gironde, lors d’un grand rassemblement des opposants au futur chantier de la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax, valaient mieux que tous les grands discours. Une saignée de plusieurs centaines de mètres de large sur des centaines de kilomètres, les plus gros bulldozers et engins de chantier que l’on puisse imaginer, toutes sortes d’ouvrages d’art en béton, des territoires coupés en deux pour toujours.

Des images saisissantes, à reporter dans le décor du massif des Landes de Gascogne pour bien comprendre ce que représente un tel chantier. « C’est ça un projet écologique ? », interroge l’un des organisateurs de la soirée au cours de laquelle ont été égrenés les nombreux arguments pour remettre en cause le Grand Projet ferroviaire du Sud Ouest (GPSO) baptisé par les opposants « le projet mortifère ». Ou encore « le projet insensé ».

« Pas un Girondin ne m’a jamais demandé de pouvoir se rendre plus vite à Toulouse »

À Bernos-Beaulac, par exemple, le triangle ferroviaire enjambera l’autoroute A 65, le Ciron et ses affluents avec plusieurs viaducs de 250 mètres de long. « Il faut imaginer des échangeurs comme à Los Angeles en pleine forêt », décrit Pauline Dupouy, membre du collectif LGV Nina, face à un auditoire de 300 et 400 personnes.

Pour une première,le nouveau collectif LGV Desrailharéussi son pari d’étendre la mobilisation au Réolais, au-delà des territoires directement fracturés par la future ligne.

Lire la suite : LGV au Sud de Bordeaux : un réquisitoire sévère contre « le projet mortifère »

   

Page 1 sur 212

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Dernières nouvelles




LGV au sud de Bordeaux : les opposants de Gironde veulent rallier les 2 340 communes soumises à « la taxe inique »


Communiqué de presse : « Première » réussie pour le collectif réolais LGV Desrailha


LGV Bordeaux-Toulouse. "Le paysage sera mort à jamais" : des riverains "effondrés" par les travaux de la future ligne


La future LGV Bordeaux-Toulouse fortement contestée


LE PARADOXE ÉCOLOGIQUE DES GRANDS PROJETS FERROVIAIRES


LGV au Sud de Bordeaux : un réquisitoire sévère contre « le projet mortifère »


Les déboires annoncés de la LGV Bordeaux-Toulouse : un esprit de révolte gronde dans le sud-ouest


Veni, Vidi , plus que jamais Vinci !


Un nouveau rassemblement contre la LGV est organisé demain 16 février 2024 à La Réole


Gironde : le collectif LGV Non merci dénonce l’inutilité du Grand Projet ferroviaire du sud-ouest


Perspectives autour du POLT


Reunion Publique La Réole 16 février 2024


..... de l'argent pour les paysans , pas pour la LGV Bordeaux-Toulouse ni Bordeaux -Dax........


Ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse : à Limoges, un rassemblement œcuménique autour du « train de l'enfer »


Réunion publique – LGV du sud-ouest – Toustes concerné.es


Journal TF1 23 janvier 2024


« LGV, Alain Rousset déraille sur l’environnement »


Lot-et-Garonne : nouvelle mobilisation du collectif Stop LGV 47, les 13 et 14 avril


LGV Toulouse-Bordeaux. "On n'y gagnerait absolument rien" : colère de 60 communes du Lot contre la taxe finançant ce projet


Action Saint Médard-d'Eyrans Presse
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.