Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

La CGT des Cheminots enterre la LGV Bordeaux - Toulouse

 12 décembre 2016 - La Dépêche

DDM archives illustration

DDM archives illustration

Comme Soeur Anne, la CGT des Cheminots 47 ne voit rien venir pour ce qui concerne les tronçons LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye.

 

Réunis dimanche 11 octobre pour évoquer les décisions à venir sur la liaison TGV entre la capitale de Nouvelle Aquitaine et Toulouse, ses responsables confirment que le projet GPSO n'a donné lieu à aucune nouvelle étude technique.

Lire la suite : La CGT des Cheminots enterre la LGV Bordeaux - Toulouse

 

Le TGV en Albret dépose un recours

20 avril 2024 - La Dépêche

Une partie du collectif Très Grande Vigilance en Albret. DDM archives.

Une partie du collectif Très Grande Vigilance en Albret. DDM archives.

Le collectif Très Grande Vigilance en Albret, qui s’oppose à la construction de la ligne LGV entre Toulouse et Bordeaux, a déposé un recours contre les modifications substantielles apportées au projet issu d’un débat public remontant à 2006.

En effet, avec la hausse des coûts du chantier colossal (14,2 milliards d’euros à l’heure actuelle) – par ailleurs récemment plébiscité en France et en Espagne selon un sondage Odoxa-GPSO – ils pointent du doigt le coût que cela va entraîner pour les populations. "D’autant que l’Europe ne payera pas", rajoute son président, Charles D’Huyvetter, le président.

Les membres du TGV en Albret estiment donc que ce sont les collectivités locales, les communautés d’agglomération, qui vont devoir mettre la main à la poche. Ainsi que les administrés. Une partie du financement reposera sur une taxe spéciale d’équipement (TSE), à laquelle seront soumis les habitants de 2 340 communes situées à moins de 60 minutes en voiture d’une future gare desservie. La majeure partie du Lot-et-Garonne est donc concernée.

L’exemple du contournement de Beynac

Lire la suite : Le TGV en Albret dépose un recours

 

LGV Bordeaux — Toulouse : les opposants organisent « la grande vadrouille » en gare de Cadaujac

16 avril 2024 - Le Républicain

À Cadaujac (Gironde), le samedi 20 avril 2024, les opposants à la LGV Bordeaux — Toulouse et au projet GPSO se donnent rendez-vous devant la gare à 14 h pour un évènement festif.

Les opposants à la LGV Bordeaux-Toulouse organisent une nouvelle action, cette fois à Saint-Médard-d’Eyrans.

Les opposants à la LGV Bordeaux-Toulouse organisent une nouvelle action, cette fois à Cadaujac (Gironde) avec « La Grande Vadrouille. » ©Le Républicain

Les manifestations se poursuivent contre la LGV Bordeaux — Toulouse, plus largement le projet GPSO (grand projet ferroviaire du Sud-Ouest). Prochainement, un rassemblement est organisé le samedi 20 avril à partir de 14 h en gare de Cadaujac, au sud de Bordeauxen Gironde.

Concerts, fanfares, jeux, stands d’informations, échanges avec les groupes d’opposants, restauration et buvette… Voilà le menu de l’évènement baptisé « La Grande Vadrouille ». Un évènement qui se veut festif et convivial avec de réelles préoccupations concernant la nouvelle ligne pour laquelle les travaux ont déjà démarré, comme à Cadaujacavec la destruction de maisonsou à Saint-Médard-d’Eyrans voilà quelques semaines où les inquiétudes grandissent chez les habitants. 

Lire la suite : LGV Bordeaux — Toulouse : les opposants organisent « la grande vadrouille » en gare de Cadaujac

   

LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

12 décembre 2016 - 20Minutes.fr

JUSTICE Deux filiales de Vinci et Bouygues Constructions ayant travaillé sur la construction de cette Ligne à grande vitesse, ont été condamnées pour ne pas avoir respecté les règles visant à maintenir la qualité des cours d'eau et la protection des espèces animales et végétales...

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048 - SIPA

Le chantier de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Tours-Bordeaux a-t-il généré des destructions d’ecosystème et des pollutions d’ampleur ? L’association France Nature Environnement (FNE) révèle en tout cas que les sociétés Cosea et DTP, filiales de Vinci et Bouygues Construction pour ce projet, viennent chacune d’être condamnées à plus de 40.000 euros d’amende pour ne pas avoir respecté les règles fixées par le préfet d’Indre-et-Loire, dans le cadre de la partie du chantier dans ce département.

Lire la suite : LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

 

LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : vingt questions-réponses pour stopper la grande vitesse

15 avril 2024 - Sud Ouest

LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : vingt questions-réponses pour stopper la grande vitesse

Pierre Recarte assure qu’il n’y a que 5,8 % d’usagers de la SNCF qui voyagent à bord d’un TGV roulant sur une ligne à grande vitesse.© Crédit photo : Archives Xavier Léoty/Sud Ouest

Militant basque contre la ligne à grande vitesse de Bordeaux vers Toulouse et vers Dax, Pierre Recarte publie un livre grâce auquel il souhaite aboutir à l’abandon d’un projet qualifié de « folie »

 

Le livre : Pierre Recarte, « Le GPSO en vingt questions », Éditions Nuvis, 206 pages, 19 euros.

 
 

Ancien médecin radiologue, Pierre Recarte ne s’intéressait au train que lorsqu’il y montait à bord. Il y a seize ans, le projet de ligne à grande vitesse entre Dax et l’Espagne l’a incité à se plonger dans les études et à adhérer auCade (Collectif des associations de défense de l’environnement du Pays basque et du sud des Landes)dont il est le vice-président. Après deux précédents livres, « Les Rails de la déraison » et « Les Grandes Voraces », il publie « Le GPSO en vingt questions » dans lequel il souhaite prouver, en vingt questions-réponses donc, que le Grand Projet du Sud-Ouest (lignes à grande vitesse de Bordeaux vers Toulouse et vers Dax) est « une folie économique et écologique ».

Lire la suite : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : vingt questions-réponses pour stopper la grande vitesse

   

Page 6 sur 219

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Dernières nouvelles

Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.