Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

7° Journée Européenne contre les GPII

6 décembre 2016- Coordination asso vigilance

Jeudi 8 décembre 2016

7° Journée Européenne contre les GPII
(Grands Projets Inutiles Imposés)


LGV : ILS INSISTENT ! RESTONS MOBILISÉS !

 
Distribution de tracts d'information toute la semaine sur les marchés du Sud-Gironde:
 
Dimanche 4 décembre à Préchac
Mercredi 7 décembre à St Symphorien
Jeudi 8 décembre à Villandraut
Vendredi 9 décembre à Langon
Samedi 10 décembre à Cadillac, Bazas et La Réole
 
Rendez-vous sur ces différents marchés à partir de 10h pour échanger et donner un coup de main
N'hésitez pas à diffuser le tract (en PJ) sur d'autres marchés, dans les lieux publics et autour de vous !
 
 
 

Le projet de Lignes à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne (GPSO) est massivement rejeté par la population et il a reçu un avis défavorable de la commission d'enquête.
Pourtant les responsables politiques (État, Région) veulent passer en force alors que ce projet n'est NI NÉCESSAIRE, NI URGENT et ENCORE MOINS PRIORITAIRE par rapport aux besoins de la population.

Les LGV récemment achevées montrent rapidement leur manque de rentabilité (LGV Perpignan-Figueras) et creusent la dette de la SNCF au détriment de l'entretien du réseau existant.
Ne laissons pas se détériorer le service public de transport ferroviaire dont la régression s'accélère et s'étend à tout le territoire.

PLUS DE LGV = MOINS DE TRAINS DU QUOTIDIEN, PLUS DE VOITURES ET DE BUS SUR LA ROUTE !
PLUS DE LGV = MOINS DE MOYENS POUR LE FRET, DONC DAVANTAGE DE CAMIONS SUR LA ROUTE ! 

Refusons ce projet pharaonique, ruineux pour les finances publiques et très destructeur:
6300 ha de forêt, de terres agricoles ou viticoles, de milieux naturels et de zones habitées menacés !

Priorité à l'entretien et la modernisation du réseau ferroviaire existant et au développement du fret et des trains du quotidien.

Soutenez et rejoignez les associations de la Coordination Vigilance LGV qui continuent à se battre contre ce projet (recours juridiques, suivi du dossier, actions, réunions,...):
LEA, LGPE, SEVE, LGVEA, Les Amis du Barthos. Ainsi que la Sepanso et le collectif NDDL Sud-Gironde.

1 km de LGV= 1 lycée  20 km de LGV = 1 hôpital

GPII: on bétonne à tour de bras ! Autoroutes, aéroports, lignes LGV, stades de foot, incinérateurs, centrales nucléaires, lignes à très haute tension...Ainsi prolifèrent les grands projets inutiles auxquels une pensée magique fondée sur le dogme de la croissance attribue la vertu de créer de l'emploi, du pouvoir d'achat … et de la croissance. Qu'importe que cette équation fasse abstraction de la finitude de notre planète et méprise les nécessités fondamentales du vivre ensemble et du rapport à la nature !
(D'après « le petit livre noir des grands projets inutiles »)

Déclaration finale du forum international contre les GPII qui s'est déroulé en juillet 2016 à Bayonne :
http://forum-gpii.com/wp-content/uploads/2016/07/declaration-finale-17-07-2016.pdf

Liste, hélas non exhaustive, de GPII en France, en Europe et dans le monde :https://reporterre.net/Dossier-GPII-Grands-projets-inutiles-imposes

 

Un nouvel obstacle sur les rails de la LGV Toulouse-Bordeaux

11 avril 2024 - Le Journal Toulousain

Les Amis de la Terre et Alternative LGV Midi-Pyrénées déposent un recours gracieux contre l’arrêté préfectoral autorisant les Aménagements Ferroviaires au Nord de Toulouse (AFNT), dénonçant un projet négligeant les trains du quotidien et l’environnement.

recours afnt

© Cameris – Sgutterstock

Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées et le collectif Alternative LGV Midi-Pyrénées, ont annoncé ce mardi 9 avril le dépôt d’un recours gracieux contre l’arrêté préfectoral accordant une autorisation environnementale pour les Aménagements Ferroviaires au Nord de Toulouse (AFNT).

Cette initiative fait suite à l’octroi, le 9 février dernier, de cette autorisation par les autorités préfectorales, malgré les objections soulevées par une quinzaine d’associations et collectifs lors de l’enquête publique menée fin 2023. Ces avis négatifs ou réservés sont restés sans « réponse sérieuse », alimentant les préoccupations des opposants au projet.

Lire la suite : Un nouvel obstacle sur les rails de la LGV Toulouse-Bordeaux

 

LGV du GPSO – l’actualité médiatique, entre indignation et rigolade!

7 avril 2024 - nos amis du Cade (Pays Basque)

Conscients que les oppositions se cristallisent et s’amplifient du fait du passage en force non démocratique que constitue cette DUP (Déclaration d’Utilité Publique par l’Etat) pour un projet déjà rejeté lors de l’Enquête publique par la population du Sud-Ouest, les porteurs de projet tentent une nouvelle intoxication médiatique: c’est à ce point perceptible que, même le média Sud Ouest hésite à prendre au sérieux cette nouvelle provocation en forme de sondage!

Un sondage pour acheter une légitimité que les porteurs du projet n’ont plus: pied à pied, nous avons, nous tous opposants, démoli leurs arguments, gagné la légitimité par le verdict de l’Enquête publique de 2015. On sent là leur fébrilité: et si ce dossier de LGV qui avance sur le terrain devenait un traquenard levant des mobilisations  massives, à l’instar d’autres projets imposés, tel celui de l’inutile A69?

Un sondage pour SNCF Réseau, maître d’ouvrage du GPSO, annoncé par A. Rousset qui parlait d’un grand plan communication en 2024: ils ont les moyens, eux, et avec notre argent, de financer une telle baudruche! Mais ont-ils demandé à ces sondés qui d’entre eux veut financer le projet à notre place pour 14 à 20 Mds? Ont-ils fait jouer la solidarité en expliquant que la majorité de ceux qui le financent ne monteront jamais dans ces trains qui ne s’arrêtent pas, ou si peu? Ont-ils proposé à ces sondés un saccage environnemental près de chez eux? Ont-ils expliqué que, foin de désenclavement et d’aménagement des territoires ruraux, cette LGV ne servira qu’aux métropoles? Ont-ils expliqué que l’alternative moins coûteuse, moins destructrice…existe avec la modernisation de la ligne existante?

Sans rire…On parle ici d’un sondage fait auprès de 1005 Français et autant d’Espagnols, sans doute rêvant plus d’aller se promener au plus vite d’une métropole à une autre, que d’une réflexion sur l’intérêt général et les besoins des territoires traversés par le bolide lvg-esque.

Entre indignation et rigolade, donc…si le sujet n’était pas aussi impactant pour nos vies et notre environnement…car chacun sait qu’en démocratie, avoir un avis éclairé dépend de l’information reçue, possibilité qui caractérise d’ailleurs le fait démocratique. A ce stade d’un sondage surgissant tel « un canard sans tête », on en est toujours aux fantasmes de progrès, et sinon: « what else, vous êtes contre le train? ».

alt

Lire la suite : LGV du GPSO – l’actualité médiatique, entre indignation et rigolade!

   

Bonne nouvelle pour les gens de Poitiers-Limoges

30 novembre 2016 - FR3 Régions

Un article intéressant : http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/projet-lgv-sncf-reseau-admet-renoncer-aquerir-exproprier-terrains-1142323.html

 

En bref, lorsque le Conseil d’Etat annule une DUP toutes les dispositions qui avaient été prises pour rendre possible son application sont également annulées…

Les gens de la Poitiers-Limoges vont passer de bonnes fêtes de fin d’année !

 

 La lettre qui accompagne l'article. ( cliquez pour agrandir)

Poitiers Limoges delaissement page 1   Poitiers Limoges delaissement page 2

 

LGV Bordeaux-Toulouse : en Lot-et-Garonne, la lutte contre le projet s'organise

7 avril 2024 - Le Républicain

Un collectif anti LGV s'est créé en Lot-et-Garonne pour lutter contre la construction de la ligne à grande vitesse. Une réunion publique est organisée le 13 avril 2024 à Tonneins.

Distribution de tracts sur le marché de Tonneins à quelques jours de la première réunion publique organisée par le collectif Stop LGV 47.

Distribution de tracts sur le marché de Tonneins à quelques jours de la première réunion publique organisée par le collectif Stop LGV 47. ©Le Républicain 47

LGV. Trois lettres qui hérissent le poil de beaucoup de Lot-et-Garonnais remontés à bloc contre ce projet. A Tonneins(Lot-et-Garonne), une poignée d’entre eux se trouvait au marché samedi 30 mars 2024 au matin pour parler à la population et l’inviter à une réunion publique le 13 avril.

 Si la mobilisation contre celui qui porte le nom de GPSO

(Grand Projet du Sud-Ouest) date du début, l’organisation en collectif

est récente. Elle regroupe 14 structures historiquement contre.

Le combat s’organise donc autrement, et le collectif Stop LGV 47 propose d’en discuter lors d’une réunion publique. Et ses arguments pour l’abandon de la LGV Bordeaux-Toulouse sont nombreux…

Lire la suite : LGV Bordeaux-Toulouse : en Lot-et-Garonne, la lutte contre le projet s'organise

   

Page 8 sur 219

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Dernières nouvelles

Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.